+33 (0)6 60 54 33 66 stephane.luce@cs-durables.eu

16 décembre 2021

L’usine ERASTEEL de Commentry-03 (300 salariés et 200 M€ de CA dont 20% dans le recyclage) continue sa diversification en investissant 6 M€ dans 2 nouveaux projets. Tout d’abord Recybat, qui va permettre le développement d’une nouvelle activité de recyclage de piles valorisant des métaux stratégiques (manganèse, fer, zinc…) revendus à d’autres métallurgistes pour servir les besoins de la métallurgie européenne. Parallèlement, le site lance le projet EuroGreen High Speed Steel qui consiste à élaborer des aciers rapides conventionnels sur la base de 100% de matières recyclées, à horizon 5 ans, une carte à jouer pour assurer le futur de l’aciérie francaise, notamment face à la concurrence chinoise.

10 décembre 2021

Massivement soutenu par l’Etat, le groupe FAREVA va investir 52 M€ sur son site de production son site Excelvision d’Annonay (07) où il sera en mesure d’ici 2023 de produire 500 millions de doses annuelles de vaccin. Le groupe utilisera pour cela la technologie innovante de seringues pré-remplies développée aux USA par ApiJect. Cet investissement devrait permettre la création de 150 emplois.

9 décembre 2021

Red Electric, fondée en 2015 à Nancy (54), rapatrie au Mans (72) sa production de scooters électriques et compte s’appuyer désormais sur des fournisseurs européens. L’assemblage sera confié à l’industriel sarthois Chastagner. L’objectif, à terme, est une production de 10 000 unités / an. Chastagner réserve à cette fin une usine existante de 4 000 m². Cet équipementier, présent dans l’automobile et l’aéronautique, va affecter une partie de ses 140 salariés à la production de Red Electric. L’entreprise, qui emploie 50 salariés, a produit près de 2 500 scooters de type Pro50, un deux-roues spécifiquement conçu pour la livraison du dernier kilomètre. Au Mans, c’est la nouvelle gamme des maxi-scooters Model E qui sera fabriquée. Elle comprend trois engins équivalent 50, 100 et 125 cm3, avec une autonomie pouvant aller jusqu’à 300 km. Ils seront vendus chez les concessionnaires mais également chez Fnac Darty. Avec cette gamme, l’entreprise veut cette fois toucher également le marché BtoC et le free floating.

7 décembre 2021

Porté par le boom des puces, le spécialiste français du graphite MERSEN (La Défense-92, 6500 salariés et 850 M€ de CA) accélère son développement dans le carbure de silicium en partenariat avec Soitec. Avec 12 à 15 M€ d’investissement / an pour les prochaines années, le chiffre d’affaires pour les semi-conducteurs devrait doubler d’ici 2025 et tripler d’ici 2030 (280 M€ attendus). MERSEN ne va plus se contenter de fournir ses matériaux et pièces en graphite aux fabricants de substrats de carbure de silicium comme Wolfspeed, SiCrystal ou GTAT. Il veut devenir lui-même fournisseur de plaquettes de carbure de silicium. L’usine de Gennevilliers (92) devrait profiter à plein de cette nouvelle stratégie

6 Décembre 2021

Spécialisé dans la maroquinerie de luxe, le groupe RIOLAND va s’installer dans l’ancienne usine de textile De Fursac de 3850 m² à La Souterraine (23), recruter et former 250 salariés en 5 ans. Le groupe RIOLAND compte actuellement 8 sites de production en Centre Val-de-Loire employant 800 salariés, dont 7 dans l’Indre (36) pour un chiffre d‘affaires de 42 M€ en 2020. Depuis les années 80, l’entreprise façonne des articles en cuir pour le compte de grandes marques françaises de luxe. Cette installation s’inscrit dans le cadre du contrat néo-aquitain de développement de l’emploi sur le territoire (Cadet) de La Souterraine et de l’Ouest creusois signé en 2018, mais également dans le cadre du Plan particulier pour la Creuse, signé en 2019 à la suite de nombreux licenciements de salariés de l’usine GM&S (actuellement LSI).

3 Décembre 2021

A Golbey et à Chavelot (80), SOPREMA renforce les capacités de production d’isolants biosourcés de sa filiale Pavatex. 2 nouvelles lignes de production doivent être créées, pour un montant d’environ 110 M€, synonymes d’une centaine d’emplois supplémentaires. La 1ère ligne permettra le défibrage des grumes et fabriquera des panneaux isolants en fibre de bois flexibles, la 2nde sera dédiée aux panneaux isolants en fibre de bois rigides. PAVATEX se mettra en position de mieux répondre à la demande de construction de bâtiments plus responsables et durables.